Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

Les dinosaures arrivent!

21 novembre 2013 - 13:30

L'entraîneur-chef des Dinos Blake Nill — Photo Mathieu Turgeon


Mathieu Turgeon

QUÉBEC — Les Dinos de Calgary. Voici ceux qui tenteront de détrôner les champions en titre, le Rouge et Or de l’Université Laval, lors du match de la coupe Vanier disputé samedi au Stade TELUS-UL.

Championne de la division Ouest du Sport interuniversitaire canadien (SIC), la troupe dirigée par Blake Nill a connu une saison parfaite jusqu’à maintenant. Avec une fiche de 8-0 en saison régulière et de 3-0 en séries éliminatoires, Calgary en est à sa neuvième participation à la grande finale et à sa troisième sur le terrain de Québec. La troisième équipe au pays en 2013 est toujours à la recherche de sa première victoire en sol québécois.

En 2009, les Dinos s’étaient inclinés contre l’Université Queen’s (Ontario) 33-31, alors qu’en 2010, ils avaient dû s’avouer vaincus contre le Rouge et Or par la marque de 29-2. Lors d’une rencontre préparatoire au début de la saison actuelle, les deux équipes se sont affrontées, aussi sur le terrain lavallois. La troupe de Glen Constantin l’a emporté 32-3.

Dans son histoire, Calgary a mérité les grands honneurs quatre fois en huit tentatives soit en 1983, 1985, 1988 et en 1995.

L’unité offensive menée par un substitut

Au milieu du premier match de la saison des Dinos, le quart-arrière vedette Eric Dzwilewski s’est cassé le pied droit. Sa saison s’est terminée ainsi. Malgré le fait que les médecins lui aient donné le feu vert pour renouer avec l’action, il ne sera pas celui qui mènera l’attaque des Albertains lors de la grande finale. Comme dans le cas du Rouge et Or, le quart-arrière partant samedi ne sera pas celui qui était partant en début de saison.

En relève à Dzwilewski, le quart réserviste Andrew Buckley a complété 208 de ses 331 passes (62,8 %) pour des récoltes de 2875 verges par la passe. Il a lancé 17 passes de touché et a provoqué sept interceptions.

Selon coach Nill, Buckley a su élever son jeu d’un cran en relève au pivot vedette.

La défensive et les unités spéciales sont prêtes

Faisant face à l’une des bonnes lignes offensives du pays, l’entraîneur-chef n’est pas du tout inquiet. «La ligne offensive de Western et de Laval sont similaires, et on a bien fait la semaine passée [dans une victoire de 44-3 en demi-finale canadienne contre Western]».

En ce qui concerne les unités spéciales, le pilote des Dinos est conscient que cette facette du jeu, dont Glen Constantin est un spécialiste réputé, sera cruciale. «Les unités spéciales sont une grande partie de ce que nous devrons faire [pour gagner]. L’importance sera de ne pas être victime des succès de l’unité de Laval.»

Toujours pour remporter la victoire en fin de semaine, il a ajouté que ses joueurs devront mieux jouer que lors des présences de 2009 et 2010, qu’il a qualifié de moments les plus difficiles de sa carrière.

Le scénario est toutefois bien différent, puisqu’il n’y a que trois joueurs de l’édition 2010 qui sont encore avec l’équipe.