Arrêtée depuis lundi en raison d’une blessure, Éloïse Ross-Tremblay a comptabilisé 16 attaques marquantes sur 46 lors du match de samedi. Sa coéquipière, Justine Raymond, en a complété 13. (Crédit : Chloé Pouliot)

Le 30 septembre et le 1 octobre à l’Université Laval, les équipes féminine et masculine de volleyball du Rouge et Or ont joué leurs premiers matchs préparatoires lors du Challenge Beneva. L’équipe féminine a remporté ses deux matchs, tandis que les hommes se sont inclinés le second soir. À deux semaines du début de la saison régulière, le Rouge et Or demeure optimiste.

Une foule clairsemée, mais non moins expressive s’est rassemblée en vue du Challenge Beneva. Deux parties en deux jours ont attendu les équipes du Rouge et Or. Les Lavalloises ont remporté leur premier match en cinq manches contre l’équipe de Fredericton (3 – 2). Elles ne leur ont pas laissé la moindre chance lors de leur deuxième rencontre, remportant alors trois manches successives (3 – 0).

L’attaquante, Béatrice Lamarche, ayant été nommée deuxième équipe d’étoiles du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) en 2021-2022, qualifie leur performance de vendredi de « rock’n roll » et celle du samedi d’impeccable : « On les connaissait, puisqu’on avait joué contre elles hier. On était plus préparées au niveau du plan de match et de la tactique. On est vraiment contentes de ce qui s’est passé ce soir. »

Du côté de l’équipe masculine, leur première rencontre avec les Torontois a été de courte durée. Elle s’est soldée par une victoire en trois manches (3 – 0). Le second match des lavallois s’est montré plus ardu. Bien que les joueurs du Rouge et Or avaient une nette avance lors du premier jeu, le Bold les a rattrapés forçant le bris d’égalité. Une décision des arbitres remise en doute par Gino Brousseau, l’entraîneur-chef de Laval, a permis aux adversaires de poursuivre la manche et même, de la remporter. Au final, le Bold de Toronto a gagné le match en quatre manches (1 – 3).

Gino Brousseau se dit, malgré tout, satisfait de la performance des athlètes. Souhaitant donner la chance aux recrues de faire l’expérience d’un premier match de niveau universitaire avant la saison officielle, il était conscient des risques : « Ce soir, on a reposé des vétérans. On avait quatre recrues sur le terrain. Donc, c’était voulu. Je n’ai pas fait de changement, parce que je voulais qu’ils le vivent. Ça fait partie du processus. »

Un prélude à la saison régulière

Le début de la saison régulière s’amorce le 14 octobre pour le Club de volleyball du Rouge et Or. D’ici là, les Lavalloises comptent travailler sur les services et la réception, puisqu’il s’agit de la base du jeu, selon Béatrice Lamarche. Elles veulent également ajuster leur technique défensive et avoir plus de constance au niveau du bloc.

Pour ce qui est de l’équipe masculine, cette dernière accueille six nouveaux joueurs après le départ de quatre vétérans dont l’athlète par excellence du RSEQ de l’an dernier, le passeur Ludovic Martin. Avec autant de recrues, Gino Brousseau reste confiant et vise un premier championnat du RSEQ et une participation au Championnat U SPORTS.