Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

Un étudiant qui a du punch

2 octobre 2013 - 15:17

La spécialité d'Alexis, 23 ans, c'est le front kick, ou le coup de pied direct — Photo Arthur Darasse


Arthur Darrasse

UNIVERSITÉ LAVAL — Sur le campus de l’Université Laval, Alexis Mompert est un étudiant comme les autres. Enfin presque, puisqu’il s’apprête à participer à la Coupe du monde amateur de kickboxing, du 14 au 19 octobre en Italie.

Alexis a 23 ans et trois titres amateurs de champion du Canada à son actif. Le jeune Martiniquais a découvert le kickboxing au moment de son arrivée au Québec, il y a trois ans. Son entraîneur et mentor, Ali Zirakhi, a su lui transmettre sa passion des arts martiaux ainsi que sa technique, qui mêle taekwondo et kickboxing.

La spécialité d’Alexis, c’est le front kick, ou le coup de pied direct, qui peut atteindre l’adversaire à l’abdomen ou à la tête. Mais son plus grand atout reste, selon lui, sa «sagesse» sur le ring. «Je vais rester dans ma bulle, dans mon schéma tactique et tant que le combat n’est pas fini, je n’en sors pas», se confie-t-il.

La pratique de ce sport de combat ne se limite toutefois pas pour lui à son aspect belliqueux. Il s’agit avant tout d’un art martial qui enseigne l’effort et le dépassement de soi. La compétition lui a appris l’humilité et le respect de l’autre, dans la victoire comme dans la défaite «Même si je gagne, j’ai toujours plus de respect pour mes adversaires. Je sais ce que ça prend pour monter sur un ring.»

Le jeune homme poursuit en même temps ses études, qui restent, malgré sa passion, sa préoccupation majeure. Il en est à sa dernière année de baccalauréat en sciences de la consommation et semble décidé à bien réussir son année. Concilier ses études, son entraînement et son stage n’est pas de tout repos, a-t-il toutefois admis.

Face au défi que représente cette Coupe du monde, Alexis se sent prêt et en confiance. S’il y va, c’est pour gagner. Mais avant cela, il devra trouver les fonds pour financer son voyage, car la coupe aura lieu cette année à Tarente en Italie. Pour cela, il a fait appel à la Ruche, une plate-forme québécoise de financement participatif, dans l’espoir de concrétiser son projet. Il craint de se heurter à une nouvelle déception. En effet, il s’était déjà qualifié pour une Coupe du monde en 2011, mais celle-ci se déroulant en Allemagne, il n’avait pas pu participer en raison des frais de déplacement.

La Coupe que vise Alexis cette année est organisée par le World Karate & Kickboxing Council, un des organismes qui mettent en place des compétitions de ligue amateur pour les pratiquants désireux de tester leurs capacités sur un ring. Ces tournois constituent un éventuel tremplin vers les compétitions internationales et les ligues professionnelles.