L'équipe du Rouge et Or était satisfaite de sa performance. — Photo fournie par le Rouge et Or

QUÉBEC — Après un retard d’un peu plus de deux heures sur l’horaire, l’équipe de cheerleading du Rouge et Or fait la meilleure performance de sa saison et décroche la deuxième position au championnat régional étudiant de cheerleading qui avait lieu le 29 et 30 mars au nouvel amphithéâtre gymnase du PEPS de l’Université Laval derrière l’équipe de l’Université du Québec à Montréal.

L’équipe était satisfaite de sa performance après la compétition de samedi. L’entraîneure-chef, Stéphanie Thibault, était très fière de sa troupe et de l’énergie qui se dégageait durant leurs performances. «Les athlètes s’amusaient et donnaient beaucoup d’énergie au public. Nous avons travaillé sur le stress de l’équipe en compétition toute l’année et c’était de loin nos performances les plus communicatives au public.», a-t-elle précisé. Gabry-Elle Gagnée, voltige dans l’équipe depuis maintenant trois ans, est quant à elle fière de l’amélioration de l’équipe depuis le début de la saison et trouve que cette deuxième place termine bien l’année. Le capitaine de l’équipe, Maxime Lemieux, nuance les propos de sa compagne en ajoutant qu’il est satisfait de la performance comme elle, mais déçu de ne pas avoir terminé au premier rang.

À leur dernière compétition, le Rouge et Or avait terminé troisième au championnat interuniversitaire et collégial au début mars.  Deuxième au classement cette fois-ci, l’équipe a raté de peu le titre. Quelques détails ont fait que leur routine n’était pas parfaite, comme des moments désynchronisés, des instabilités et une chute durant la deuxième représentation. À propos de la chute, Gabry-Elle gagné précise qu’au final, chute ou pas, cela n’aurait pas changé le classement. 

Horaire

L’organisation a eu de la difficulté à respecter l’horaire qui était prévu. Le Rouge et Or a fait sa prestation un peu plus de deux heures après l’heure à laquelle l’équipe devait performer. Martin Bouffard, qui travaille pour le comité organisateur, explique que le retard était dû à la structure de l’horaire. Il y a eu des changements au processus de jugement ce qui faisait augmenter l’attente à chaque représentation. L’entraîneure-chef du Rouge et Or, ne pense pas que le retard a affecté leur performance, mais ça aurait pu. Elle ajoute que «l’équipe était consciente que la fatigue ou l’engourdissement dû au retard pouvait lui nuire. Ainsi, nous avons pu retrouver le focus nécessaire pour performer.» 

La saison est terminée pour l’équipe de cheerleading, mais recommencera très prochainement. En effet, la saison de recrutement commence le 5 mai afin de trouver des nouveaux talents.  La coach croit d’ailleurs que «leur deuxième place sera assurément un incitatif pour le recrutement, mais […] que l’impression générale laissée par [leurs] routines d’hier le sera encore plus.»