Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

Neuf mots-clés sur le climat

10 octobre 2014 - 17:02


L'Exemplaire

Agenda 21 (locaux) :

plans en matière d’environnement et de développement mis en place au niveau local. Le terme est tire? du Chapitre 28 de l’Agenda 21 – document officiellement approuve? par tous les représentants gouvernementaux participant a? la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (Sommet de la terre) a? Rio de Janeiro en 1992.

Changements climatiques :

variations de l’état du climat sur le long terme. La convention Cadre des Nations Unies (CCNUCC) fait une différence entre les changements climatiques d’origine anthropique et les variations dues à des causes naturelles.

Climat :

ensemble des variations des caractéristiques météorologiques d’un lieu donné telles que la température, les précipitations et le vent sur une période donnée (période type de 30 ans).

Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) :

texte adopté en 1992 et signé lors du Sommet de la Terre de Rio. Il a pour objectif de « stabiliser les concentrations de gaz a? effet de serre dans l’atmosphère a? un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique ».

Développement durable:

développement qui répond aux besoins actuels sans compromettre la capacité? des générations futures a? satisfaire leurs propres besoins.

Ecosystème :

ensemble formé par des organismes vivant en interaction dans un environnement spécifique.

Gaz à effet de serre (GES) :

gaz présents dans l’atmosphère permettant de retenir la chaleur à la surface de la Terre. Les principaux GES sont le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O) et l’ozone (O3). Sans ces gaz, il serait impossible de vivre sur notre planète, la température serait de -18 degré Celsius.

GIEC ou IPCC :

Groupe Intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (International Panel on Climate Change en anglais). Il a été créé en 1988 par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement et l’Organisation Météorologique Mondiale. Il a pour mission de collecter des données pour évaluer les risques en termes de changements climatiques liés aux activités humaines et proposer des solutions pour lutter contre ces risques. Le premier rapport a été publié en 1990. En 2014, le GIEC a publié son 5e rapport assez pessimiste.

Principe d’équité :

L’environnement est un bien commun mondial, qu’il faut se partager et préserver pour les générations futures. Ce principe se pose au sein des États, entre les États développés et les pays en développement (PED) et entre les générations présentes et futures.

(article 3 de la CCNUCC) « Il incombe aux Parties de préserver le système climatique dans l’intérêt des générations présentes et futures, sur la base de l’équité et en fonction de leurs capacités respectives. Il appartient, en conséquence, aux pays développés Parties d’être à l’avant-garde de la lutte contre les changements climatiques. »

Liens annexes :

Éditorial : 2015 : nouveau départ pour le climat ?

Ils ont choisi de sauver leur planète

De Stockholm à Paris, grands défis petites avancées

Programme de 2e cycle en changements climatiques

Thierry Giasson sur les changements climatiques

Qui sont les « réfugiés climatiques » ?

Changement climatique ?deux gestes citoyens pour se protéger

Lien WP du groupe "actualité internationale