Crédit photo : Félix Rhéaume

QUÉBEC- Le vernissage de l’exposition « Dans l’objectif d’Impact », qui vise à présenter les meilleurs clichés publiés dans le média étudiant Impact Campus, se tenait mardi soir 21 octobre au pavillon Alphonse Desjardins de l’Université Laval.

C’est sous une formule 5 à 7 que l’évènement s’est tenu à salle d’exposition du pavillon, au deuxième étage. Pour l’occasion, de la bière et un buffet étaient offerts gratuitement.

Il était possible d’observer différentes photos prises par les photographes et journalistes d’Impact Campus, mais également des vidéos et des caricatures qui ont été publiées dans ce média.

Pour le concours de photos, les finalistes étaient Alice Cliche, Simon Dufresne et Marie-Michèle Côté qui avait deux photos nominées. C’est finalement Mme Côté qui a gagné grâce à sa photo prise lors du championnat d’athlétisme provincial intérieur 2013-2014.

Des photographes invités

Deux invités d’honneur étaient présents. Il s’agit de Jacques Boissinot, qui a été pendant 27 ans et un mois photographe à La Presse Canadienne et Éric Labbé, photographe au quotidien Le Soleil. Le photographe du journal Le Devoir, Jacques Nadeau, devait être présent, mais n’a pas pu y être.

« Si on me demande d’aller juger ou d’aller donner mon impression sur ce que mes collègues font, bien je suis honoré, a commenté Jacques Boissinot. C’est un honneur pour moi de faire ça. Je me sens vraiment interpellé […] par le travail de mes collègues. »

Lorsqu’interrogé sur l’importance de la photographie de presse, il répond : « C’est important la photo, ça vend des fois le texte. Comme un titre. Tu vas regarder la photo puis après ça tu vas aller lire le texte. Des fois, si c’était juste le texte, tu le lirais pas ». 

Bilan positif

Alice Cliche, qui était finaliste pour le concours de photo mais aussi organisatrice de l’évènement, a raconté à l’Exemplaire: « On a vraiment essayé de faire un panel représentatif de ce qu’on a dans nos pages ». Commentant la soirée, elle ajoute : « Il y aurait des petites choses à peaufiner : il y aurait un peu plus de travail à faire sur les impressions photo par exemple, au niveau de l’affichage j’aurais peut-être fait un peu différemment… Mais pour une première, je suis vraiment contente du résultat […] ».

Simon Dufresne, qui était nommé pour le concours de photo, semble également avoir apprécié cette première édition : « C’est nice. Un peu plus j’invitais mes parents. Je ne fais jamais imprimer mes photos, mes photos ne quittent pas mon ordinateur, à part pour le journal. C’est vraiment le fun de les voir, c’est du concret. Aussi voir comment ça sort, c’est gros quand même là, c’est impressionnant voir ça ».