Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

Le pétrole en quelques infographies

9 décembre 2015 - 19:27

Les pays du Moyen-Orient sont parmi les plus productifs, mais le premier producteur au monde est un pays d’Europe. (Image libre de droit)


Quentin Vasseur

Un territoire gigantesque, des réserves immenses… le Canada est riche en pétrole, à tel point qu’il fait partie des rares pays développés à en être exportateur. Mais que représente le pétrole canadien dans le monde, et quelle place tient le Canada dans le palmarès des pays qui produisent ou raffinent le plus de pétrole ? Tour d’horizon des chiffres du pétrole.

Quentin-petrole3

Le pétrole qui quitte le pays ne part pas bien loin, puisque c’est aux États-Unis qu’est destinée 97 % de la production canadienne. Cela explique la volonté des gouvernements américain et canadien de construire l’oléoduc Keystone pour faciliter le transport de l’or noir.

C’est surtout dans les États du Midwest et du Sud que se concentrent les exportations. Le Midwest correspond à la région des Grands Lacs et une partie des Grandes Plaines, de l’Illinois au Wisconsin en passant par le Michigan.

Pourtant, à l’échelle mondiale, le Canada n’a pas un grand poids. Il ne figure pas parmi les dix plus gros producteurs de pétrole. Dans ce palmarès, c’est surtout le Moyen-Orient qui se dégage.

Quentin-petrole1

Dans ce classement, le Canada n’arrive qu’à la quinzième place avec 1,38 millions de barils par jour, derrière le Brésil, le Nigéria, l’Angola.

De nombreux pays ne disposant pas de réserves en pétrole ont compensé cette absence par l’industrie du raffinage, c’est-à-dire la transformation du pétrole brut en produits à haute valeur commerciale. Les nations pétrolières du Moyen-Orient, qui se contentent pour la plupart d’exporter du pétrole brut, n’ont pas développé le raffinage. Cela explique que les principaux pays raffineurs soient des pays occidentaux, dont certains ne produisent que très peu de pétrole brut.

Quentin-petrole

Cette fois-ci, le Canada arrive en onzième position, avec deux millions de barils raffinés quotidiennement. La France, elle, est le seizième pays qui raffine le plus de barils, alors qu’elle n’en produit qu’en petite quantité.

En revanche, comme la plupart des pays occidentaux, elle importe une très grande quantité de pétrole.

Quentin-petrole2

À l’exception des trois géants en têtes de ce classement, les autres nations qui figurent dans ces dix premières places sont des pays qui produisent peu. Le Canada, même s’il exporte beaucoup, ne peut subvenir à ses propres besoins et importe 653 000 barils par jour, ce qui l’amène à la quinzième place de ce classement.

Malgré l’immense quantité de pétrole que les États-Unis produisent et raffinent chaque jour, ils restent de loin les plus gros importateurs en hydrocarbures. Un appétit que le Canada ne peut pas combler à lui seul.