Mikey Colangelo Lauzon et un de ses amis fier membre du PCQ

Après le discours d’Éric Duhaime, les plus grands partisans sont restés pour connaître les résultats finaux de l’élection. Une ambiance somme toute festive règne alors dans la salle lumineuse du Manoir du Lac Delage. Discussion avec un des partisans.

Le secrétaire général du PCQ, Mikey Colangelo Lauzon, reste positif malgré la perte du parti. « Je vois 4 partis avec plus ou moins le même nombre de votes et dont 1 qui a 0 siège», dit-il, en faisant allusion à son parti. Il se dit déçu de voir qu’un des partis se retrouve à l’opposition officielle, alors que l’autre n’a aucun député élu, et ce, avec peu de différence dans le nombre de voix.

M. Colangelo Lauzon était candidat pour le PCQ en 2018 dans Westmount-Saint-Louis et a refondu le parti en 2012, transformant l’Action Démocratique Québec en le Parti Conservateur du Québec. Son cœur a toujours été avec le parti conservateur.

L’apport conservateur est important pour lui tout comme l’a mentionné Éric Duhaime dans son discours, la notion de privée en santé et l’éducation « c’est peut-être une discussion qu’on n’aurait pas eu si on avait pas été sur l’échiquier politique. C’est la première fois en 10 ans qu’on a été invités au débat national et dans des événements majeurs. Si on n’avait pas été là, je ne pense pas que c’est des questions qui auraient été abordées ». M. Legault s’est engagé à plusieurs promesses, dont des éléments que les conservateurs ont mis de l’avant. M. Colangelo Lauzon renchérit en disant: «il reste à voir s’il va aller de l’avant », en parlant de M. Legault.