22h40 — Jeanne Robin défaite, mais toujours confiante vis-à-vis du PQ

Bien qu’elle ne siègera pas à l’assemblée nationale pour les 4 prochaines années, la candidate de Taschereau, Jeanne Robin, demeure quant-à-elle positive quant à l’issue de la soirée.

«Je crois que le Parti québécois a fait une excellente campagne, vraiment. Cest remarquable le travail qui a été fait par les équipes sur le terrain.», souligneJeanne Robin. À quelles quelques minutes de lannonce de l’élection de son chef, madame Robin se prononce: « Moi je suis très fière de Paul St-Pierre-Plamondon, cest quelquun que jadmire beaucoup, avec qui jai adoré travailler et qui a vraiment mérité des éloges. »

À 22h40, élection Québec annonce que Paul St-Pierre-Plamondon est élu dans la circonscription de Camille-Laurin. Cependant, bien que son parti a longtemps été vu comme lopposition de choix au Parti libéral du Québec, au moment de la publication de cet article, plusieurs châteaux-forts péquistes tremblent.

Au début de la campagne, Paul St-Pierre-Plamondon, chef du PQ, a affirmé que son parti serait le « parti cendrillon des élections 2022 ». Mais, comme Cendrillon, le PQ a dû s’éclipser du bal précipitamment. Les résultats de la présente élection le démontrent. Cest le cas notamment de la région du Saguenay-Lac-St-Jean, qui naura aucun député péquiste pour la première fois en 50 ans.

Depuis le début de la soirée, on peut entendre des commentaires défaitistes de la part des partisans, tel que « allons cuver notre défaite à la maison ». Mais dautres bénévoles et partisans présents gardent le sourire et affirment que «Cest pas ce quon espérait, mais […] on est quand même fiers de ce quon a fait ».

Il faudra attendre quelques heures avant de connaître lissue finale du Parti québécois. Cependant, il est maintenant certain quil devra travailler fort afin de regagner ses lettres de noblesse.