Le journaliste Ludovic Dufour questionne le candidat, Tommy Bureau, sur l'avenir du NPD.

C’est ce soir qu’un nouveau gouvernement fédéral va se former. Pour l’occasion, le candidat néodémocrate pour la circonscription de Québec, Tommy Bureau, offre À L’Exemplaire une entrevue exclusive sur l’avenir de son parti. Pour le candidat, les élections vont être serrées dans sa circonscription.

Selon Bureau, tout peut encore arriver. N’ayant pas eu connaissance de sondage prenant le pouls spécifiquement de sa circonscription, il ne peut faire de prédiction, mais il espère être capable de prendre la place du député libéral sortant Jean-Yves Duclos.

Bien que le NPD soit loin de la vague orange de Jack Layton, Tommy Bureau a confiance qu’il peut continuer de faire avancer son parti dans sa circonscription. Il souhaite prendre racine, notamment en impliquant de jeunes électeurs : « En 2019 on a eu beaucoup de jeunes militants qui se sont joints à notre équipe, en 2021 on en ajouté[…] moi je mise la dessus pour construire quelque chose de plus solide pour le futur. »

Pour le candidat néo-démocrate, les grandes priorités de son parti rejoignent les électeurs de Québec. Il y a notamment, l’accès au logement, la pauvreté et le cas de l’environnement qui à travers le 3e lien et le tramway prennent une forme concrète.

Malgré l’envie d’organiser un évènement festif pour les partisans du parti, le candidat a préféré être prudent en temps de pandémie et a opté pour un modeste rassemblement en extérieur à la place d’Youville.

Ludovic Dufour et Pier-Olivier Nadeau