Jean-Yves Duclos

De la même manière qu’aux dernières élections de 2019, la circonscription de Québec connaît une course serrée entre le Parti Libéral et le Bloc Québécois. Toutefois, les Libéraux ne semblent pas inquiets. L’ambiance est très festive, l’optimisme est dans l’aire.

Depuis l’arrivée de Jean-Yves Duclos à la soirée des Libéraux au pub Galway sur avenue Quartier à Québec, l’ambiance est animée. Le sourire brillant sous son masque, il fait la tournée du deuxième étage pour remercier ses bénévoles et saluer les médias. La course serrée avec le Bloc Québécois ne semble pas l’inquiéter. « Ça fait partie de la game », dit-il en comparant sa campagne électorale à une partie de hockey.

Depuis la prédiction de la formation d’un gouvernement libéral par Radio-Canada et TVA, une confiance s’installe dans la salle au près des bénévoles. Pour Duclos, les résultats arriveront quand ils arriveront. Il se dit fièr de la courte, mais dure campagne menée. Il semble toutefois très décontracté.

Vers 23h, Jean-Yves Duclos mène dans la circonscription de Québec avec 33% des voix. À ce moment, 33 bureaux de scrutins sur 241 ont complété leur compte, lui octroyant 336 voix d’avance sur son homologue du Parti Québécois, Louis Sansfaçon.

Par Dina Jehhar et Charles-Antoine Boulianne