Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

Les touristes et les fantômes à Québec

18 octobre 2018 - 12:23

Marlène, guide pour les visites fantômes de Québec, explique le fonctionnement de l'activité. [crédit photo: Chloé Thibault]


Vicky Plourde, Chloé Thibault

Les activités thématiques gagnent en popularité dans la vieille capitale. Les visites fantômes de Québec ne font pas exception à la règle. Certains touristes, en provenance de différents continents, viennent pour entendre les sombres histoires de la Capitale Nationale. De son côté, l’Office du tourisme de Québec met tout en place pour  attirer les visiteurs lors de la saison automnale.

Vers 20h30, dans la rue du petit Champlain,  il est possible d’apercevoir des gens arborant une longue cape noire en  tenant un lampadaire. C’est ainsi que commence le parcours de 90 minutes des visites fantômes de Québec. Lors de cette visite, plus de 400 ans d’histoire sont racontés et il est possible de voir le Vieux-Québec sous un autre angle. En se promenant à travers les vieux bâtiments, des histoires de meurtres, d’exécution et même de fantômes sont mises de l’avant. Plusieurs meurtres ont effectivement été commis dans la ville de Québec et certains bâtiments comme le Musée de la civilisation seraient hantés. Également, Salem n’est vraisemblablement pas la seule ville ayant accueilli des sorcières. Selon la légende racontée lors de la visite, Québec possédait aussi sa propre sorcière : Marie-Josephte Corriveau, plus communément appelée « La Corriveau » dans le folklore québécois.

L’une des guides des visites fantômes de Québec se nomme Marlène et elle en est à sa troisième année à travailler pour la compagnie. L’actrice explique qu’elle a été témoin de phénomènes paranormaux dans le cadre de son travail.

Cela fait maintenant dix-huit ans que les visites fantômes de Québec existent. Membre de l’Office du tourisme de Québec et de la Coopérative de solidarité du Quartier Petit Champlain, la compagnie utilise toujours la même formule :

Des histoires faites par un dramaturge, mais qui ont d’abord été cherchées dans les archives, dans les bibliothèques, donc qui ont vraiment une base historique réelle

– Marlène, guide pour les visites fantômes de Québec

Les visites fantômes de Québec, qui se déroulent du 1er mai jusqu’au 31 octobre, attirent plusieurs touristes. À titre d’exemple, une famille en provenance de la Suisse a pris part à la visite lors de son séjour dans la capitale. Dans ce vox-pop, les impressions de la mère et de sa petite fille sont présentées.

 

Le tourisme à Québec

L’Office du tourisme de Québec met tout en œuvre pour accueillir et charmer ses visiteurs. Les visites fantômes en sont un exemple. Le site Internet de l’Office du tourisme de Québec contient également une catégorie d’automne et d’Halloween pour donner des idées d’activités aux visiteurs. Dernièrement, la ville de Québec a été nommée au 3rang des meilleures destinations de croisière au monde. Cet automne, il a été possible d’apercevoir certains navires prestigieux comme le Disney Cruise Line et le Norwegian Sky.

Malgré les efforts mis en place pour séduire les touristes pendant la saison d’automne, la plupart d’entre-eux préfèrent voyager pendant la saison estivale. En effet, selon un sondage réalisé par Leger marketing,  68% des visiteurs font du tourisme durant la période de mai à octobre. Les mois les plus achalandés sont juillet (19%) et août (17%).

source: https://www.quebecregion.com/media/2642639/etude-des-clienteles-touristiques-de-la-region-de-quebec-revise.pdf

L’industrie touristique en chiffres 

  • L’année 2017 a été une période record pour le tourisme à Québec. L’achalandage global a augmenté de 5% et il y a eu une croissance dans tous les secteurs d’activité.

 

  • Chaque année, c’est près de 23 800 emplois directs et indirects en lien avec le tourisme.

 

  • Cette industrie apporte notamment de grandes retombées économique selon l’Office du tourisme de Québec, soit plus de 1,168 G$ pour la région.

 

  • En 2017, 65% du tourisme provenait du Canada, 14% des États-Unis et 13% de la France.

source: https://static.quebecregion.com/media/3118744/echostat-2017-12-f.pdf?fbclid=IwAR3y3GISHkBB8uoqTr5evpta6I_tO_wdniPwe4pERNpaLxAgWurxtJ6wC3A