L’ordre des inhalothérapeutes du Québec réclame une nouvelle formation universitaire afin de valoriser le métier. Comme le rapporte notre journaliste Victoria Baril les inhalothérapeutes, qui s’occupent des soins reliés au système cardiorespiratoire, dénoncent la mauvaise qualité de leur formation collégial.