Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

Service d’incendie de Laval : feu vert pour les véhicules électriques

27 septembre 2020 - 15:31

Une Kia Soul et deux Hyundai Kona : ce sont pour le moment les deux modèles de voitures électriques privilégiés par la division prévention du service d’incendie de la ville de Laval. (Crédit photo : Dina Jehhar)


Dina Jehhar

Au début du mois de septembre, le conseil municipal de la Ville de Laval a adopté une nouvelle politique visant à électrifier la flotte des 1 000 véhicules municipaux afin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Le service d’incendie considère avoir grandement contribué à forger cette nouvelle orientation de la ville, puisqu’il a entamé son virage vert il y a deux ans. Jean-Sébastien Roch, chef de division et responsable du dossier du virage vert, a bon espoir de renouveler la flotte de la division prévention dans les 10 prochaines années.

La division prévention du service d’incendie de Laval possède actuellement six véhicules électriques, deux véhicules hybrides et est en attente de quatre autres véhicules électriques, dont la livraison est prévue pour 2021. Monsieur Roch affirme que le service d’incendie « va continuer comme ça jusqu’au renouvellement complet de la flotte de la division prévention. » Le coût du carburant est donc à zéro pour ces six véhicules-là et l’objectif est d’éliminer le coût du carburant pour la flotte entière d’ici 10 ans.

Jusqu’à présent, les véhicules électriques achetés sont strictement utilisés par les inspecteurs de prévention qui veillent au respect du règlement d’incendie à travers la ville. « Avec les véhicules électriques, on ne peut pas encore répondre aux urgences, mais quand la technologie va le permettre on va faire le virage 100 % électrique », déclare Monsieur Roch.

Autonomie, durabilité, fiabilité

Les véhicules électriques sont uniquement utilisés de jour. Le service d’incendie profite donc de la nuit pour les recharger, « ce qui n’impacte aucunement leurs performances et leur disponibilité pour les besoins des opérations de la division prévention », explique le chef de division. Avec des prises domestiques, les véhicules électriques prennent environ 16 heures pour se recharger. Toutefois, le service d’incendie a installé, dans tous ses bâtiments, des bornes électriques privées qui rechargent complètement les véhicules en 6 à 8 heures.

La division prévention s’est équipée de deux modèles de véhicules différents pour encourager deux compagnies, mais aussi pour répartir le risque sur deux modèles. Leur autonomie varie entre 380 et 420 kilomètres, dans les meilleures conditions. L’autonomie des véhicules électriques peut toutefois être réduite de moitié en hiver en raison des basses températures et de l’utilisation du chauffage.

Monsieur Roch affirme que les besoins de la division prévention ne dépassent pas les 250 kilomètres par jour. Les véhicules achetés sont donc « amplement suffisants pour [leurs] besoins. » Monsieur Roch soutient que la Ville de Laval se classe comme un leader municipal au niveau national en matière de virage vert. Il souligne que le service d’incendie est équipé de trois casernes certifiées LEED – Leadership in Energy and Environmental Design – soit un système d’évaluation de la qualité environnementale des bâtiments construits.