Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

Pneus d’hiver : les garagistes seront surchargés

16 octobre 2019 - 08:59

Le propriétaire du garage Vallier Moreault rappelle qu’il est préférable de rouler avec des pneus d’hiver lorsque la température descend en dessous de 7°C. (Crédit photo : Myriam Boulianne)


Myriam Boulianne

À partir du 1er décembre prochain, tous les véhicules devront obligatoirement être munis de pneus d’hiver, soit deux semaines plus tôt qu’à l’habitude. Pour l’occasion, le CAA-Québec propose que la première semaine d’octobre devienne la Semaine nationale de prise de rendez-vous pour les pneus d’hiver. Vallier Moreault, propriétaire du garage éponyme à Laval, s’attend à être surchargé car il aura moins de temps pour poser les pneus d’hiver de ses clients.

En avril 2018, le ministère des Transports a modifié le Code de la sécurité routière pour devancer la date de la pose obligatoire des pneus d’hiver du 15 décembre au 1er décembre à compter de 2019. Cette modification laissera moins de marge de manœuvre pour les garagistes. « On va être débordés, affirme M. Moreault, c’est bon pour la sécurité des automobilistes, mais pour nous, ça nous stresse parce qu’on perd deux semaines. »

Afin de répondre à la demande, ce dernier devra ouvrir son commerce tous les samedis du mois de novembre. En raison de la pénurie de main-d’œuvre et du temps requis pour la formation, il ne prévoit pas engager de personnel additionnel : « Il faut s’assurer que les nouveaux employés sachent utiliser les machines de façon sécuritaire. En raison du temps requis pour cette formation, ce n’est pas rentable d’embaucher des travailleurs pour seulement deux mois. »

Les conducteurs qui contreviendraient à la nouvelle règle risquent une amende pouvant varier entre 200 et 300 dollars. À noter qu’au printemps prochain, la date du 15 mars est maintenue pour les automobilistes désirant réinstaller leurs pneus d’été.

À la dernière minute

Selon M. Moreault, les gens sont réticents à poser leurs pneus d’hiver trop tôt, par peur de les user. Par contre, le garagiste assure que cette croyance est erronée puisque l’asphalte est déjà froid en octobre. Mais rares sont ceux au courant de ce fait, ce qui explique que les clients s’y prennent souvent à la dernière minute. Le garagiste rappelle les dangers de rouler avec ses pneus d’été en hiver : ceux-ci adhèrent moins à la neige et à la glace. Ils sont aussi moins efficaces lors du freinage puisqu’ils ont tendance à glisser sur la route glacée ou enneigée.

Afin de guider la population, le CAA-Québec suggère des « dates réalistes » pour la pose des pneus d’hiver selon les régions. Ainsi, pour Québec, cette date se situerait aux environs du 5 novembre tandis qu’à Montréal, ce serait autour du 10 novembre.

Même si M. Moreault craint pour l’année en cours, il demeure optimiste pour l’avenir. Il espère surtout que les gens apprendront la leçon. Selon lui, une fois qu’ils auront vécu le stress de dernière minute, ils s’ajusteront au fil des ans : « C’est entré dans la tête des gens qu’il faut installer des pneus d’hiver, mais la date butoir du 1er décembre n’est pas encore connue de tous. »

Malgré l’achalandage anticipé, M. Moreault ne prévoit pas embaucher de nouveaux employés. (Crédit photo : Myriam Boulianne)