Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

Nouvelle campagne de la CSST : Témoignages émouvants

17 octobre 2014 - 13:14

Crédit photo : Campagne automne 2014 CSST


Simon Gamache-fortin

QUÉBEC- La CSST a lancé cette semaine la deuxième phase de sa campagne nationale de sensibilisation « Si on savait à l’avance… » qui prend la forme de cinq capsules où des victimes d’accidents de travail témoignent de leur expérience.

Sous la forme d’entrevues, cinq individus ont accepté de se livrer au porte-parole de la campagne, Claude Legault. Laurier, Line, Wilkinson, Jocelyne et Robin ont raconté les détails des accidents de travail dont ils ont été victimes ou témoins. Un témoignage différent sera rendu public le lundi chaque semaine.

L’objectif est de toucher les Québécois et de leur faire prendre conscience que les accidents de travail sont fréquents et peuvent arriver à n’importe qui. «Nous souhaitons faire prendre conscience que les accidents du travail peuvent toucher tout le monde. Un accident du travail a des conséquences non seulement sur le travailleur, mais sur tout son entourage», affirme le PDG de la CSST, M. Michel Després dans un communiqué de presse annonçant le début de la campagne.

Selon la CSST, malgré une baisse du nombre d’accidents de travail au cours des cinq dernières années, la population n’est pas assez sensibilisée à la cause. «Les Québécois ne sont pas encore assez conscients de l’ampleur du phénomène. Chaque accident en est un de trop», affirme Geneviève Trudel, porte-parole de la CSST. 

À tous les lundis jusqu’au 16 novembre, un nouveau témoignage sera accessible en ligne sur le site Web www.sionsavait.ca. Les capsules seront aussi diffusées à TVA. Dans les journaux, Geneviève Trudel précise que les témoignages seront publiés dans une pleine page dans Le Journal de Québec les lundis. 

La campagne fait suite à celle lancée au début septembre où il est possible de voir des travailleurs qui se rendent au boulot être arrachés à leurs familles. Elle vise à inciter les Québécois à modifier leur environnement de travail. 

Association avec Claude Legault

L’association entre la CSST et Claude Legault se poursuit pour une quatrième année consécutive.  Pour cette campagne, Legault a joué le rôle d’animateur et a reçu les confidences d’accidentés de travail ou leurs familles.

Le comédien note que les cinq individus ayant fait un témoignage n’ont jamais pensé qu’ils pourraient être touchés par un accident du genre. «Si elles pouvaient revenir en arrière, elles feraient tout pour empêcher que leur vie […] soit changée à jamais», confie-t-il dans le communiqué de presse.

Des campagnes efficaces?

Au fil des ans, la CSST a lancé de nombreuses campagnes. Selon Geneviève Trudel, ces dernières ont été efficaces. « On a pu remarquer une diminution de 40% du nombre d’accidents de travail depuis le lancement de vastes campagnes au début des années 2000», affirme-t-elle. Cependant, elle précise que du travail reste à faire, car 228 travailleurs se blessent chaque jour au Québec.

Selon Christiane Plamondon, conseillère en santé et sécurité au travail, les campagnes de la CSST sont fracassantes. Cependant, elle déplore que les travailleurs ne soient pas assez outillés pour prévenir les accidents de travail. «Savoir qu’on court un risque est une chose, le prévenir en est une autre. L’accompagnement à ce niveau demeure déficient et les employeurs se retrouvent souvent sans ressource, de là l’importance du conseiller en santé et sécurité au travail», explique madame Plamondon.

La conseillère en santé et sécurité au travail trouve que la nouvelle campagne qui est orientée sur les témoignages est une bonne initiative pour sensibiliser les gens. «Si le travailleur arrive à se connecter au témoin et qu’il se sent interpellé, il sera conscient des risques que comporte son métier», lance Christiane Plamondon.