Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

L’Entrai-dons : réinventer l’économie du partage

27 mars 2019 - 13:53

Les Entrai-dons, ces pièces métalliques dorées, auront une valeur marchande d’un dollar canadien. (Crédit photo : Jean Grignon-Francke)


Jean Grignon-Francke

Créer de toute pièce une nouvelle monnaie pour contrer la précarité financière, voilà le défi que s’étaient lancé Jessy Robichaud, Victoria Thân et Alexia Alaux. Le 30 mars prochain marquera le lancement de l’Entrai-dons qui courra désormais les rues du quartier St-Roch. Pour Victoria Thân, cofondatrice du projet, c’est l’économie d’une communauté toute entière qui bénéficiera de ces pièces dorées.

Ces jetons métalliques disponibles au coût individuel d’un dollar représenteront, dès leur mise en vente officielle à la fin du mois de mars, une alternative viable pouvant concrètement combler les besoins de base des citoyens du quartier St-Roch faisant face à une situation financière compliquée. L’Intermarché, la pharmacie Brunet et Lauberivière sont les trois points de vente partenaires du projet dans lesquels les Entrai-dons pourront être échangés aussi bien qu’achetés.

Lorsqu’échangés chez les marchands Brunet et Intermarché, les Entrai-dons conservent leur valeur marchande d’un dollar canadien. Cependant, Lauberivière propose de son côté des repas au modique coût d’un Entrai-dons, alors qu’une nuit d’hébergement n’en coûtera que le double. Bien que d’autres commerces aient fait part de leur intérêt, ces trois sites ont pour l’instant été privilégiés grâce « à leur offre de services essentiels de premières lignes », explique Mme Thân.

L’avantage de l’Entrai-dons face à notre huard national, c’est qu’il sera mis à la disposition des gens dans le besoin dans ces emplacements. En effet, des pots de partage seront installés pour que tous puissent donner ou prendre des Entrai-dons. Si la confiance envers le public est de mise quant à l’identité de ceux qui pigeront ces Entrai-dons laissés libres, Victoria Thân assure que les fins de mois signifieront un repartage des profits des pots communs : « À la fin du mois, nous allons répartir [les profits] aux organismes communautaires qui pourront les redonner directement aux personnes dans le besoin. ».

Quartier fébrile

Flattée par la visibilité médiatique dont a fait l’objet son projet au cours des dernières semaines, Mme Thân ne cache pas la fébrilité qui règne dans le secteur quelques jours avant le lancement de cette monnaie à dimension sociale. Les entrevues et reportages concernant l’Entrai-dons ont fait leur bout de chemin chez les citoyens de St-Roch : « On en entend parler, il y a une bonne réception tant par les personnes en situation de précarité financière, tant par les bénéficiaires, les résidents et ceux qui travaillent dans le quartier St-Roch… »

Le lancement de la monnaie l’Entrai-dons aura lieu le samedi 30 mars au Parvis de l’Église de St-Roch dès 13h30 devant partenaires et élus municipaux. Le public y est également convié. Les premiers Entrai-dons y seront officiellement vendus.

Victoria Thân, présidente d’Enactus Université Laval, a entre autres développé le projet Entrai-dons à La Centrale, un espace entrepreneurial pour étudiants qui a vu le jour à l’automne 2018 à l’Université Laval. (Crédit photo : Jean Grignon-Francke)

L’organisme Entrai-dons fait un dernier effort de promotion pour son lancement officiel du 30 mars tant en ligne sur leurs différentes plateformes qu’à l’aide de pamphlets. (Crédit photo : Jean Grignon-Francke)