Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

L’eau d’érable pétillante La Coulée : l’entreprise fait une collaboration avec des étudiants de l’Université Laval

4 avril 2018 - 11:35

« L’équipe s’est chargée de créer le logo de La Coulée » (Crédit photo: Magalie Lampron)


Marilyne Bourque, Magalie Lampron

Au restaurant La Champagnerie, a eu lieu le jeudi 22 mars 2018 le lancement de l’eau d’érable pétillante: La Coulée. Le projet a été réalisé  avec l’aide de 7 étudiants de l’Université Laval dans le cadre du cours Plan de communication. Un cocktail à base du nouveau produit d’érable a été concocté spécialement pour l’évènement.

Chaque année, les étudiants du Département d’information et de communication, inscrits au cours Plan de communication marketing, passent 8 mois à travailler avec le même client. Jusqu’à cette année, le professeur Christian Désîlet, responsable de cours, fournissait les clients pour ses étudiants. Cette année, il a laissé la possibilité aux étudiants de choisir leur client eux-mêmes afin de développer leur campagne en marketing.

« Le fait de travailler en étroite collaboration avec les clients donne l’opportunité aux étudiants de se mettre en contexte de service clientèle, puisque les clients ne sont pas tous pareils. Donc ça leur donne une bonne expérience de ce que va être le marché du travail », a expliqué monsieur Désîlet.

Le travail effectué est l’équivalent d’un travail de celui qui serait fourni par une petite agence. Pour la plupart des étudiants, il s’agissait d’une première pour ce type de projet.

Le professeur responsable explique les défis auxquels font affaire les étudiants :

 

 

Le choix d’une des équipes s’est arrêté sur l’entreprise La Coulée qui produit de l’eau d’érable pétillante. Les étudiants y voyaient un beau potentiel puisqu’il s’agissait d’une nouvelle entreprise qui n’avait pas fait son entrée sur le marché. L’équipe aimait aussi le fait que le propriétaire Jean-François Carreau leur donnait carte blanche pour la démarche. C’était la première fois pour monsieur Carreau qu’il se lançait seul dans un projet entrepreneurial comme celui-là. Les membres de l’équipe se sont attribués les tâches en fonction de leur habilités. La répartition s’est faite tout naturellement, a rappelé Valérie Plamondon, étudiante en communication et membre de l’équipe.

Après plusieurs mois de travail pour concrétiser le projet, l’équipe se dit fière.

« La Coulée est désormais sur le marché. Pour l’instant, il faut visiter la campagne de sociofinancement sur La Ruche pour se procurer notre eau d’érable pétillante, mais les points de distribution sont à suivre bientôt. Nous avons eu une belle soirée de lancement le 22 mars dernier et nous avons obtenu une belle médiatisation! Les commentaires que nous recevons sont très bons, autant sur le produit que sur le visuel de l’entreprise! Nous sommes tous très contents et fiers de ce que nous avons accompli depuis le début du projet!», a expliqué l’étudiante.

Partir une entreprise

Pour Jean-François Carreau, l’idée de créer ce nouveau produit qu’est l’eau d’érable pétillante La Coulée vient d’abord de la constatation qu’il a faite en aidant son beau-père à construire sa cabane à sucre.

« Quand j’ai vu que ça prenait comme 40 litres d’eau pour faire un litre de sirop, je trouvais que ça demandait beaucoup beaucoup d’énergie pour produire du sirop et je trouvais qu’il y avait une façon probablement plus rentable et moins épuisante pour les acériculteurs pour produire quelque chose de l’érable, qui vient de l’érable », a raconté le propriétaire.

Puisqu’il est aussi un ancien amateur de Monster, une boisson énergisante, mais qu’il considère néfaste pour la santé, il a cherché une alternative. Il s’est donc longuement renseigné sur la recette pour effectuer une boisson pétillante. Une fois trouvé, c’est là qu’est venue l’opportunité de travailler avec les étudiants. N’ayant pas d’expérience en entreprise il s’est dit que ce serait une bonne façon d’apprendre avec eux.

Après un peu plus d’un an de travail, le lancement vient concrétiser le produit. À l’aide des étudiants, ils ont trouvé le meilleur endroit pour faire le lancement.

Les étudiants doivent maintenant continuer de promouvoir le nouveau produit d’érable afin de voir si leur plan marketing a bel et bien été efficace.