Alfa Romeo 4C (Crédit : Jordan Proust)

Québec – Ce lundi 29 février, la presse était invitée à découvrir en avant-première le Salon de l’Automobile de Québec 2016, qui se tient du 1er au 6 mars prochain à l’ExpoCité. Plus d’une quarantaine de constructeurs automobiles y présentent leurs derniers modèles. Près de 70 000 visiteurs sont attendus au Salon cette année.

Les plus grands constructeurs mondiaux ont fait le déplacement pour ce salon : Volkswagen, Ford, Honda, Mercedes, Chevrolet, Honda, Mitsubishi ou Mazda pour ne citer que les plus connus. Les modèles les plus vendus au Québec, comme la Civic (Honda) ou la Lancer (Mitsubishi) trônent au milieu des berlines de toutes les catégories. Mais les organisateurs ont réservé quelques surprises aux visiteurs et plusieurs modèles seront ainsi dévoilés en exclusivité pour la première fois au Canada, à l’image de Toyota, second constructeur mondial, qui présente à Québec son tout nouveau crossover urbain, le C-HR.

Car les organisateurs ont vu les choses en grand et le salon s’étend désormais sur deux structures. En complément du Centre de foires, une partie de l’exposition prend place au Pavillon de la Jeunesse, les deux zones étant reliées par une passerelle chauffée. Et c’est dans ce second pavillon que les amoureux de belles voitures vont trouver leur bonheur. Les marques de prestige ont été regroupées au sein de ce Pavillon, renommé Silverwax pour l’occasion. Les modèles Aston Martin, Lotus, McLaren, Bentley, Ferrari ou encore Lamborghini y sont bien représentés. La marque italienne au taureau y dévoile notamment pour la première fois au Canada sa monstrueuse Huracan LP-580, un bijou de 580 chevaux et de près de 300 000 dollars canadiens. Presque un jouet à côté de la Bugatti Veyron et ses presque 2 millions de dollars, ce qui en fait la voiture de série la plus chère au monde. Du côté local, il faut noter la présence dans les allées de la Corvette Stingray et de son fabuleux son d’échappement rauque typiquement américain

L’organisation propose également dans le même pavillon une sympathique exposition centrée sur les voitures dans le cinéma. Les visiteurs retrouvent pêle-mêle l’Austin Mini de Mister Bean, la Mitsubishi Eclipse de Fast and Furious encore le Landspeeder de Star Wars. Enfin, trois stands d’essais routiers proposent aux visiteurs d’essayer plusieurs catégories de véhicules. Roulez Passion offre ainsi un essai de 4 kms autour du Centre Vidéotron au volant de l’un de ses bolides, comme leur Porsche 911 ou leur Charger Hellcat. GR Suspension proposent eux de mettre le visiteur derrière les commandes d’un véhicule tout-terrain sur un parcours construit pour l’occasion. Enfin, le CAA-Québec possède un stand d’essais de véhicules électriques non polluant ! De quoi satisfaire les nombreux visiteurs attendus cette semaine.

Ainsi, la société québécoise Roulez Passion, domiciliée à Lévis, va proposer durant 7 jours aux passionnés de belles cylindrées de prendre le volant d’une de leurs cinq voitures de sports. Pour Martin
Morency, patron de la société, venir au Salon de Québec, c’est « s’offrir une visibilité nouvelle » dans un marché québécois en pleine expansion. Reconnaissant qu’il « est le seul à offrir ce genre de service à Québec et aux alentours », l’entrepreneur québécois préfère rester dans une démarche « de qualité plutôt que de quantité ». Il reconnait que son but « est d’offrir pendant le salon une dégustation des services proposés » par son entreprise, tout en faisant « attention au public et aux véhicules », devant les difficultés de « conduire ce genre de véhicules sur la neige » québécoise. Avis aux fans de Porsche : la société va recevoir l’année prochaine le tout nouveau modèle de la mythique 911.

Grosse déception pourtant pour les amoureux de voitures ultra-sportives. Deux des plus grands constructeurs sportifs mondiaux, pourtant présents au Salon de Québec, n’ont pas présenté leur sportive de premier plan. Ainsi, Ford n’a pas amené dans ses containers sa superbe GT, notamment attendu dans le championnat du monde d’Endurance et Honda a laissé au garage sa très attendue NSX.

À noter la présence sur le stand Ford d’activités centrées sur l’énergie renouvelable et l’éco responsabilité des conducteurs de demain.