Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

La voie de contournement à Lac-Mégantic ne fait pas l’unanimité

11 avril 2018 - 16:36

À l'instar de la ville de Québec, la municipalité de Lac-Mégantic désire avoir une voie de contournement ferroviaire. Crédit photo: Carol-Ann Gendron-Tremblay


Jean-Philippe Lessard, Carol-Ann Gendron-Tremblay

Le Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé sur son compte Twitter le 23 mars 2018 qu’il s’engageait à ce que une voie de contournement soit aménagée à Lac-Mégantic. Cette décision aurait pour objectif d’améliorer la sécurité ferroviaire de la ville et d’éviter que ce reproduise une tragédie comme celle qui s’est produite le 6 juillet 2013. Malgré un enthousiasme de la mairie, certains citoyens ont des sentiments mitigés par rapport à ce projet. 

 

Selon Karine Dubé, responsable des communications pour la ville de Lac-Mégantic, les démarches pour obtenir une voie de contournement ont commencé rapidement après la tragédie. Elle explique que les premières pistes de solution élaborées étaient reliées à la courbe présente dans la voie du rail à Lac-Mégantic. Le rapport du Bureau de la Sécurité des Transports du Canada explique certains facteurs qui ont mené au déraillement du 6 juillet et qui sont sources d’inquiétude.

Selon Madame Dubé, les citoyens ont rapidement exigé après l’accident que le train ne passe plus dans le centre-ville de Lac-Mégantic. En 2014, un appel d’offres a été lancé afin de réaliser une étude de faisabilité. Le résultat de cette étude de faisabilité, qui a coûté environ un million de dollars, était de transmettre tous les documents relatifs à la tragédie et à l’étude de faisabilité aux gouvernements provincial et fédéral. Un autre document a aussi été envoyé aux deux paliers de gouvernements afin de proposer la solution de la voie de contournement. Madame Dubé explique que plusieurs rencontres ont été nécessaires pour arriver à un consensus.

Selon Steven Guay, citoyen de Lac-Mégantic et chargé de projets à la maison des jeunes de la ville, les citoyens ont exprimé des avis partagées par rapport à la voie de contournement. Monsieur Guay admet que pour une partie des citoyens, la voie de contournement est « une façon de faire un deuil ». Néanmoins, il n’est pas d’accord pour dire que la plupart des citoyens ont besoin que ce projet soit concrétisé pour se sentir en sécurité dans la ville. De son côté, Madame Dubé, responsable des communications pour la ville de Lac-Mégantic, rappelle que certains Méganticois ont organisé des manifestations depuis la tragédie pour que la voie de contournement soit construite.

Un investissement de 130 millions de dollars

Steven Guay croit qu’il y aurait d’autres projets à prioriser avant d’investir un montant estimé à 130 millions de dollars pour une voie de contournement. Il croit notamment que la ville devrait investir dans la diversification des emplois. Le chargé de projets à la maison des jeunes de Lac-Mégantic soutient aussi le fait que la ville devrait investir afin de garder les jeunes dans la région : « Les jeunes ne restent pas à Lac-Mégantic. Ils s’en vont à l’extérieur et ils ont hâte de quitter [la ville] », affirme-t-il. Il croit qu’il serait plus important de miser sur la sécurité ferroviaire plutôt que d’investir dans un projet aussi coûteux.

De son côté, Monsieur Owen Waygood, professeur agrégé à l’École supérieure d’aménagement du territoire et de développement régional (ÉSAD) de l’Université Laval, croit que l’aménagement de la voie de contournement à Lac-Mégantic est un bon moyen d’éviter d’autres accidents. Monsieur Waygood explique les éléments à prendre en considérations lorsqu’il y a un projet d’une telle envergure.

Malgré des divergences d’opinion, Monsieur Guay, Madame Dubé et Monsieur Waygood s’entendent tous pour dire que le projet sécurisera la population du Lac-Mégantic. Les citoyens de la ville se préparent à commémorer le cinquième anniversaire de la tragédie le 6 juillet 2018.