Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

La fréquentation des commerces en forte baisse route de l’Église

2 octobre 2019 - 15:40

Christian Laliberté, propriétaire de la librairie « La liberté », récemment déménagée route de l’Église à Québec. (Crédit photo : Emma Georges)


Emma Georges

Depuis le mois d’avril dernier, des travaux sont en cours sur la route de l’Église à Québec. Christian Laliberté, propriétaire d’une librairie située sur le chantier, observe l’impact négatif de ces travaux sur son commerce. En effet, la rénovation de la route entraîne une difficulté d’accès aux commerces et donc, une désertion de la part des clients.

Il y a six mois, la Ville de Québec entreprenait un grand chantier sur la route de l’Église, une des artères importantes de l’arrondissement de Sainte-Foy-Sillery-Cap Rouge. Les aménagements ont pour objectif de rendre cette rue plus agréable pour les piétons. Mais l’ampleur et la durée de ce chantier causent de nombreux problèmes aux commerces qui voient leur fréquentation baisser considérablement, leur affaire tournant à présent au ralenti.

Christian Laliberté est le propriétaire de la librairie généraliste « La Liberté », entreprise qui existe dans le secteur de Sainte-Foy depuis 1965. Au mois de juin dernier, le commerce a décidé de se relocaliser au 1073 route de l’Église. Ce choix n’a pas été évident, en particulier à cause de la grande superficie que requiert une librairie généraliste et aujourd’hui, selon le propriétaire, « la tendance est aux petits commerces ».

Avant le début du chantier, une réunion d’information a bien été organisée, mais malgré cela personne n’avait réellement réalisé l’ampleur des travaux. D’après Christian Laliberté « tout le monde a été mis devant un fait accompli » lors de la fermeture d’un côté de la rue sur une longue distance. Avant cela, nombreux sont ceux qui pensaient que les travaux se feraient par petits secteurs avec seulement des interruptions temporaires.

Des conséquences majeures

Le chantier a entraîné de grands changements de circulation, les bus se retrouvent déviés, les voitures et les piétons rencontrent également de nombreux problèmes d’accès. Christian Laliberté évoque une « désertion de la clientèle en général et d’une potentielle clientèle qui par visibilité aurait pu voir l’entreprise ». En effet, la clientèle étudiante a déserté les locaux de la librairie. La clientèle plus âgée est également très impactée. Nombreux sont ceux qui ont téléphoné pour évoquer la difficulté d’accès. Le propriétaire de la librairie déplore : « On avait des plaintes tous les jours. »

Pour pallier ces difficultés, la Ville de Québec a annoncé le 16 septembre dernier que des indemnisations seront versées aux commerces touchés par ce chantier. Mais les détails de cette aide ne sont pas encore accessibles. L’entreprise de Christian Laliberté ne sait donc toujours pas si elle sera éligible à ce programme et si elle l’est, quelles seront les mesures mises en place.

De plus, alors qu’il était censé finir à la fin septembre, le chantier accumule du retard et est aujourd’hui repoussé jusqu’à la mi-octobre. Le propriétaire de la librairie déplore : « Qu’est-ce qu’on peut faire ? […] Dans le fond pas grand-chose, on est en mode de survie. »