Dans le cadre de la grève des éducatrices syndiquées affiliées à la centrale CSN qui avait lieu les 14 et 15 octobre, une vingtaine de travailleuses en services de garde des CPE La Butte à Moineaux et Pomme d’Api ont investi une intersection passante dans la basse-ville de Québec. (Crédit photo : François R. Pouliot)

QUÉBEC – En grèves tournantes partout à travers la province alors que se tiennent les négociations relatives à leur convention collective, les travailleuses syndiquées des centres de la petite enfance du Québec exigent non seulement une meilleure reconnaissance, mais aussi des conditions plus favorables. Notre reporter François R. Pouliot est allé à la rencontre de quelques manifestantes pour recueillir leurs commentaires.