Ce n’est pas le temps maussade et la pluie qui tombait intensément sur Québec qui ont empêché près de 300 personnes de se rassembler au parc de la Pointe-aux-Lièvres et de faire entendre leur voix pour réclamer une meilleure protection de la forêt québécoise. (Crédit photo : Simon Bélanger)

QUÉBEC – Environ 300 personnes étaient rassemblées le samedi 16 octobre au parc de la Pointe-aux-Lièvres, à Québec, pour clôturer la Grande marche pour la protection des forêts. Groupes environnementaux, représentants politiques, militants autochtones et plusieurs citoyens désiraient se faire entendre par le gouvernement provincial pour prévenir la destruction de boisés urbains et périurbains, de même que pour préserver une centaine d’aires protégées dans le sud du Québec.

Des gens de partout dans la province ont marché sur le territoire québécois depuis le 6 septembre. Le matin du 16 octobre, un groupe de marcheurs a effectué le trajet entre Wendake et le parc de la Pointe-aux-Lièvres, et est arrivé à temps pour le grand rassemblement. Simon Bélanger était sur place.