Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

Élections québécoises 2018 : notre couverture complète de la soirée électorale

1 octobre 2018 - 10:48

Quelques heures après les résultats, F. Legault s'exprime devant ses partisans à Québec (Crédit : Flore Bibeau)


L'Exemplaire

00.03

Paritaires, ces élections ?

Par Sandrine Gagné-Acoulon

23.58

Et la parité dans tout ça ?

23.50

Québec Solidaire s’empare du seul bastion péquiste de la capitale

Reportage de Guillaume Mazoyer

23.41

Les communications en soirée électorale : un défi de taille à relever

Au travers des célébrations, l’équipe des communications de la Coalition Avenir Québec s’active pour assurer une transmission adéquate des informations, relayer et coordonner les relations avec les médias et encadrer les interventions des nouveaux candidats. Annie-Christine Cyr, attachée de presse pour la CAQ, raconte l’étendue de son travail lors de la soirée des élections. Entrevue dans un cadre de porte.

23.39

Québec solidaire « populaire » au quartier général

L’ambiance était survoltée ce soir au Musée national des Beaux-Arts de Québec, alors que Québec solidaire fait une première percée historique pour son parti.

23.37

Discours de François Legault, Premier ministre du Québec nouvellement élu : « Aujourd’hui, on a marqué l’histoire. […] Les Québécois ont choisi l’espoir ».

« On va bâtir un Québec plus fort, un Québec plus fier », conclut-il.

23.26

Québec Solidaire, 10 candidats élus, contre 9 pour le parti Québécois.

23.11

Jean-François Lisée vient d’annoncer sa démission comme chef du parti Québécois. « Pour l’emporter, il fallait remonter les chutes du Niagara à la rame », a-t-il affirmé.

Pour lui, les partisans de QS et du PQ rassemblés « pointent à nouveau la boussole québécoise vers l’indépendance ».

« Tant que le Québec ne sera pas un pays, le Québec aura besoin du parti Québécois », conclut-il.

23.03

Est-ce que les publicités proposées par Élections Québec ont accompli leur objectif d’encourager les jeunes à voter ?

Un reportage de Sarah Lachance, Emy Lafortune et Léa Martin

22.57

Hamid Nadji (NPD-Québec) : « Il faut bien commencer à quelque part » 

22.51

Selon Radio-Canada, Émilie Foster (CAQ) a remporté la circonscription de Charlevoix-Côte-de-Beaupré avec plus de 20% d’écart.

22.45

Discours de Manon Massé : « le Québec Solidaire, c’est le parti du monde qui veut que cela change pour vrai ».

22.38

Deuxième bulletin de nouvelles de la soirée électorale 

22.37

Aux mains du PQ depuis 24 ans, Taschereau bascule du côté de QS

22.32

Analyse

Élection historique au Québec : les Québécois optent pour le changement

 Par : Jérémi Trudel

jeremi.trudel.1@ulaval.ca

Pour la première fois en un peu plus de 40 ans, le prochain gouvernement du Québec ne sera pas formé par l’un des partis traditionnellement élus. La Coalition Avenir Québec décroche 74 sièges à l’Assemblée nationale, une majorité, loin devant ses adversaires libéraux. Les quatre prochaines années s’annoncent cruciales pour la province.

Aucune prévision n’avait anticipé un tel raz-de-marée caquiste majoritaire au Québec. « Toutes les maisons de sondages se sont trompées, personne n’avait prévu que la Coalition Avenir Québec puisse avoir plus de 35 % des suffrages. Les instruments de mesure sont déficients », déclare Pierre Duchesne, ex-ministre de l’enseignement supérieur élu sous le gouvernement Marois en 2012 et chargé de cours au département d’information et de communication de l’Université Laval.

La volonté de changement aura finalement eu raison du Parti libéral du Québec, qui décroche seulement 32 sièges. La fragmentation du vote dans la grande région de Québec aura permis au nouveau parti élu de déloger François Blais, ex-ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec. Son homologue Véronique Tremblay, ministre déléguée aux Transports, perd également son siège. Il s’agit du pire résultat du PL depuis la création du parti.

La division du vote souverainiste sera aussi venue à bout du Parti Québécois, qui se mérite seulement neuf sièges. Le chef du PQ Jean-François Lisée est battu dans Rosemont derrière Vincent Marissal de Québec Solidaire. Selon Pierre Duchesne, « on vient d’exclure le Parti Québécois du jeu politique. Le Parti n’est même plus considéré comme étant une formation politique. »

En ce qui concerne Québec Solidaire, ils ont plus que doublé leur nombre de candidats élus. Le parti de gauche passera de trois à dix circonscriptions. Il est notamment parvenu à faire une percée en dehors de la région métropolitaine, en décrochant la circonscription de Taschereau à Québec. La région de la capitale nationale, habituellement caquiste, affiche au grand jour la fragmentation du vote dans cette région.

« Les quatre prochaines années, à moins d’une crise constitutionnelle, on parlera de la gestion d’une province. Il y aura peu de changements. Est-ce que l’on peut parler de changements administratifs dans les politiques budgétaires, je ne crois pas. Les choix entre la Coalition Avenir Québec et les libéraux se ressemblent », affirme Pierre Duchesne.

22.26

Selon Radio-Canada, Christine Labrie (QS) a été élue dans Sherbrooke. Cette circonscription est entourée de comtés caquistes.

22.15

Selon Élections Québec, le taux préliminaire de participation est de 67% cette année. Lors des élections provinciales de 2014, le taux final était de 71%.

22.08

Selon Radio-Canada, Sol Zanetti (QS) l’emporte dans Jean-Lesage, circonscription traditionnellement libérale.

21.54

Selon Radio-Canada, le décompte des 65 députés nécessaires pour un gouvernement majoritaire est atteint.

21.50

Discours de Philippe Couillard : « les Québécois ont indiqué un désir de changement. [Pour la CAQ] c’est une victoire nette et sans ambiguïté. […] On continuera à défendre nos valeurs ».

21.47

François Paradis, élu CAQ, remercie ses électeurs

Ambiance de fête chez les caquistes. Voici un extrait du discours de remerciement de François Paradis, élu de la CAQ sur la Rive Sud de Québec.

21.42

Sébastien Proulx (PLQ) a été réélu dans Jean-Talon, la circonscription de l’Université Laval.

21.34

L’annonce d’un gouvernement majoritaire a été très bien accueillie par la Coalition Avenir Québec

(crédit vidéo : Gabrielle Morissette)

21.18

Selon la Presse canadienne, Jean-François Lisée (PQ) battu à Rosemont. Vincent Marissal (QS) élu.

21.17

En direct du Centre des congrès de Québec : la CAQ, gouvernement majoritaire

Ambiance déjantée au Centre des congrès de Québec où sont réunis les partisans de Coalition Avenir Québec.

L’ambiance est survoltée au Centre des congrès de Québec : crécelles, accolades, on clame haut et fort la victoire de la CAQ.

Les partisans de la Coalition Avenir Québec sont rassemblés devant les écrans géants, où sont annoncés les candidats élus dans les circonscriptions du Québec. Un verre à la main, crécelle dans l’autre, on crie chaque victoire. Puis, l’enthousiasme redouble d’intensité à la vue de la déception et même de la défaite des partis opposants.

À chaque nouvelle sortie, une dizaine de médias s’amoncellent autour des candidats, arrachant un commentaire, une photo, un sourire.

20h50 : la musique monte, les candidats élus grimpent sur scène et adressent quelques mots au public. François Legault est annoncé comme premier ministre. La fête commence.

C’est unanime, et sur toutes les lèvres : nous assistons à une soirée historique, celle qui met fin à un règne d’une quinzaine d’années de pouvoir du Parti Libéral du Québec. C’est un véritable vent de changement qui se lève sur Québec, aux dires des partisans, des candidats et des organisateurs.

21.03

Selon Radio-Canada, Manon Massé (QS) a été réélue dans sa circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques.

21.02

Selon Radio-Canada, Gaétan Barrette (PLQ) a été réélu dans la circonscription de La Pinière.

21.00

Selon Radio-Canada, Philippe Couillard (PLQ) a été réélu dans sa circonscription de Roberval.

20.59

Les bars de la haute-ville de Québec en demi-teinte

Le Ninkasi est l’un des rares bars de la haute-ville de Québec à faire une soirée électorale. Bien qu’il soit encore tôt, le bar se remplit lentement.

Au deuxième étage, les partisans du NPD Québec sont réunis. Leur objectif pour cette première élection : se faire connaître. Le candidat Raymond Côté est pourtant confiant pour l’avenir du parti et vante la jeunesse des candidats. En ce début de soirée, la victoire de la CAQ fait grimacer les membres du groupe. Au même moment, chaque victoire de QS semble les réjouir.

Dans le bar, l’allégeance politique des clients varie, mais aucun ne semble satisfait du nouveau gouvernement élu. Les gens font des hypothèses sur les quatre prochaines années, incertaines, selon eux, face à ce nouveau gouvernement.

20.43

Selon Radio-Canada, Catherine Dorion (QS) a été élue dans la circonscription de Taschereau.

20.37

Radio-Canada prévoit maintenant un gouvernement caquiste majoritaire.

20.34

Gabriel Nadeau-Dubois a été élu dans la circonscription de Gouin.

20.34

Selon TVA, la CAQ formerait un gouvernement majoritaire.

20.22

Radio-Canada annonce que François Legault a été élu dans sa circonscription de l’Assomption.

20.21

Après CTV News et TVA, Radio-Canada prévoit un gouverment dirigé par la Coalition Avenir Québec.

20.16

TVA annonce également que le prochain gouvernement sera caquiste.

20.13

Selon CTV News, le prochain gouvernement sera dirigé par la CAQ.

20.07

Premier bulletin de nouvelles de la soirée électorale 

19.50

À quelques minutes de la fin de la période de vote pour les élections provinciales, l’équipe de la Coalition Avenir Québec (CAQ) se mobilise tant sur le terrain qu’au bureau permanent pour évaluer la progression des votes. Gabrielle Morissette est sur place : l‘article complet est ici.

19.11

Cette année, le vote par anticipation était en baisse (17,9%) par rapport aux dernières élections provinciales en 2014, qui avaient enregistré un taux de participation de 19,3%.

19.05

Selon le Directeur général des élections du Québec, le taux de participation, incluant le vote par anticipation, était de 41,15% à 17h. En 2014, à la même heure, le taux de participation était de 50%.

18.11

Avant le départ sur le terrain, l’équipe fait le point sur les assignations et le fonctionnement de la soirée.

15.02

L’élection 2018 est la première pour le NPD-Québec. Mélodi Rouillard fait le point.

15.00

Une table ronde organisée à l’Université Laval le 19 septembre dernier a été consacrée aux enjeux environnementaux de la campagne électorale et a réuni plusieurs experts. Pour Jean Dubé l’environnement serait le parent pauvre des plateformes électorales. Perpétue Adite est allée à sa rencontre.

14.53

Quelles sont les propositions des chefs qui sont les plus importantes, selon les jeunes, quand vient le temps de choisir pour quel parti voter? Notre reporter Laurence Bouillon est allée à la rencontre de quelques étudiants de l’Université Laval pour connaître leur avis.

14.41

Notre soirée électorale débutera vers 18h30. D’ici là, nous proposerons des reportages qui font le point sur plusieurs enjeux.

14.19

Pour comprendre le rôle du vote des jeunes, deux journalistes sont allés sonder des étudiants du Cégep Limoilou. Leur reportage est ici.

14.16

L’Exemplaire vous propose une couverture de la soirée électorale dans la grande région de Québec. Taux de participation, circonscriptions disputées, réactions sur le terrain : notre équipe de près de 30 étudiant.es en journalisme vous donne rendez-vous dès 18h30 pour suivre l’évolution de la situation.