Tamarha Pierce, professeur titulaire à l’école de psychologie de l’Université Laval, explique que la famille est « l’aspect le plus fondamental dans le développement de l’enfant… L’influence est la plus forte. » (Crédit photo : Pier-Olivier Nadeau)

Parmi les victimes de violences conjugales, la première personne à laquelle la population pense est souvent la femme ou l’homme du couple. Cependant, la violence conjugale ne se limite pas à eux. On retrouve notamment leurs enfants qui sont souvent témoins et impuissants face à la situation.

Notre journaliste, Pier-Olivier Nadeau, est allé sur le terrain pour en apprendre davantage sur le sujet.