Les pancartes électorales des formations politiques se succèdent dans les rues du Vieux-Limoilou. (Crédit photo : Chloé Pouliot)

Le 19 septembre, au Centre Mgr Marcoux dans le quartier Maizerets, s’est déroulé un débat-échange axé sur les enjeux locaux de la circonscription de Jean-Lesage. Des cinq candidats conviés, seule la candidate de la Coalition Avenir Québec (CAQ), Christiane Gamache, a décliné l’invitation. Son absence fait réagir autant les représentants des partis politiques que les citoyens présents à l’événement.

La modératrice du débat, Aude Brassard-Hallé, a tôt fait de spécifier que les cinq candidats ont bel et bien été invités à participer au débat-échange lors de leur mise en candidature le 2 août dernier. Elle précise que Christiane Gamache de la CAQ a refusé d’y prendre part sans évoquer de raison particulière. Un siège demeuré vacant au bout de la table lui a tout de même été assigné.

Dès leur première prise de parole, certains candidats se sont montrés critiques quant à l’absence de la représentante de la CAQ. Michael Potvin, candidat du Parti Québécois (PQ), a soutenu que madame Gamache « s’est disqualifiée de la course ». Il perçoit son refus de participer à cet événement comme « un manque de respect » et « un mépris pour la population qui va voter le 3 octobre prochain ». 
Lors de son mot de bienvenue, Charles Robert, candidat du Parti Libéral (PL), a, de son côté, glissé à la hâte que « les absents ont toujours tort ». Quand l’enjeu de la qualité de l’air a été abordé, Sol Zanetti de Québec Solidaire (QS) a interpellé la candidate de la CAQ se demandant si elle écoutait le débat à distance sur les ondes de CKRL. La candidate du Parti conservateur du Québec (PCQ), Denise Peter n’a, pour sa part, pas fait de commentaire sur l’absence de Christiane Gamache.

La journée même du débat dans Jean-Lesage, Radio-Canada dévoilait le taux d’absentéiste élevé des candidats de la CAQ par rapport aux autres formations politiques lors de débats organisés à travers la province de Québec.

Une circonscription pivot

Certains citoyens estiment que la candidate de la CAQ doit avoir des explications valables pour justifier son refus de participer au débat. D’autres reçoivent cette décision comme un désengagement de sa part. Un citoyen engagé se dit d’ailleurs découragé et soutient qu’en période d’élection, les candidats doivent avoir le courage de participer aux échanges. D’après une étudiante du Vieux-Limoilou, « c’est quand même important de se présenter à des événements comme cela, ça signifie que l’on est impliqué, qu’on est prêt à répondre aux questions, à donner son point de vue ».

Les dernières projections du vote publiées par QC-125 concluent que Jean-Lesage est une circonscription pivot. Le député sortant de QS et la candidate de la CAQ sont nez à nez avec uniquement 2% d’écart en faveur de Sol Zanetti. Chaque vote compte dans cette circonscription comme l’illustre le dénouement des élections de 2018. Que 699 votes séparaient l’appui à QS de celui à CAQ.