Christina Hébert, candidat bloquiste, a de bonnes chances de l'emporter estiment plusieurs partisans présents au QG de campagne du Bloc.

En attendant l’arrivée à 22 heures des principaux candidats du Bloc québécois au SNO microbrasserie Nordik, les partisans se livrent à quelques pronostics un peu retenus. La soirée n’a pas encore commencé. 

Quelques partisans du Bloc Québecois sont déjà sur les lieux de la soirée électorale du parti, à moins d’une heure du début. C’est le cas de Francine, elle est bénévole pour le Bloc et sort d’une journée où elle a « enchaîné les appels pour convaincre les indécis ». Mais la prudence est de mise pour cette habitante de Charlesbourg : « Je m’attends à tout et à rien à la fois. J’aimerais qu’on conserve nos sièges. Ce serait déjà bien ! » 

Assis à la table voisine, Dominique et Pierre espèrent que le Bloc Québécois gagnera une quarantaine de sièges. Résidant dans le comté de Portneuf-Jacques-Cartier, ils considèrent que leur candidat bloquiste, Christian Hébert, a des chances de remporter le vote. « C’est un comté qui a beaucoup changé d’allégeance dans son histoire. Ce n’est pas impossible que le candidat du Bloc soit élu. » Reconnaissant le bon travail du député sortant conservateur, Joël Godin, les bloquistes Dominique et Pierre estiment surtout que leur candidat, producteur agricole et ancien militaire, a l’étoffe d’un bon député. Le couple est confiant sur l’objectif de 40 sièges du Bloc et espère « une belle surprise avec de bon résultats ». 

Juliette Nadeau-Besse et Hugo Metreau