Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

Sachez reconnaître les fausses nouvelles

10 mai 2021 - 19:21

Selon Doria Rahmani, coordonnatrice de #30secondes, les jeunes sont les premières victimes de la confusion et de la désinformation causées par les fausses nouvelles. (Crédit photo: Dina Jehhar)


Dina Jehhar

Le développement des plateformes numériques, d’internet et des réseaux sociaux joue un rôle principal dans l’accélération de la circulation de l’information. D’un côté, ces outils permettent d’informer la population, mais de l’autre, il semble que les fausses nouvelles sont de plus en plus nombreuses et circulent plus vite que jamais. Doria Rahmani, coordonnatrice de l’initiative #30secondes, explique qu’il devient très important de sensibiliser la population québécoise au processus de vérification de l’information pour contrer les impacts néfastes du partage des fausses nouvelles.

Un projet développé par les journalistes Line Pagé et Eve Beaudin en 2018, #30secondes [avant d’y croire] est une série de formations offertes aux étudiants et au grand public québécois pour lutter contre la désinformation. Depuis le lancement du projet, l’équipe de #30secondes a rejoint 15 000 jeunes et offert des formations dans près de 300 institutions québécoises, explique la coordonnatrice Doria Rahmani.

L’équipe de 70 bénévoles est composée de journalistes, d’étudiants et de citoyens passionnés par l’information. Afin de relayer l’information de la façon la plus juste, les membres du groupe suivent eux aussi des formations sur comment cibler les fausses nouvelles et comment bien vérifier des faits et des sources : « ils et elles sont bien outillé.e.s pour détecter les fausses nouvelles », explique la coordonnatrice.

Voici donc quelques étapes à suivre pour cibler les fausses nouvelles dans votre quotidien :