James Malatesta a compté le dernier but pour les Remparts en prolongation, permettant à l’équipe de remporter la partie 2 à 1 contre le Drakkar. (Crédit photo : Jessica Poirier-Roy)

Ce dimanche, les Remparts de Québec ont remporté le match 2 à 1 en prolongation contre le Drakkar de Baie-Comeau, ce qui constitue leur 12e victoire consécutive. C’est une victoire bien méritée selon Patrick Roy, directeur général et entraîneur-chef des Remparts, qui souligne le travail de ses joueurs sur la patinoire depuis le début de la saison. Plus de 7 700 personnes se sont déplacées ce jour-là pour assister au match au Centre Vidéotron.

Le premier but a été compté par Zachary Bolduc des Remparts, à 18 minutes 46 secondes de jeu de la deuxième période. Alex-Antoine Yargeau du Drakkar est venu égaliser le pointage après 14 minutes 5 secondes écoulées dans la troisième période du match. C’est finalement après 1 minute 29 secondes en prolongation que James Malatesta a compté le dernier but, permettant aux Remparts de remporter le match 2 à 1.

Cette victoire constitue leur 12e d’affilée et résulte en 11 victoires remportées à domicile cette saison. L’équipe semble enfiler les victoires, avec seulement 2 défaites en 19 parties.

« Une belle job »


Malgré la défaite du Drakkar, l’entraîneur-chef Jean-François Grégoire considère la partie comme étant une leçon à retenir : « Il faut prendre ce match-là et bâtir avec, sinon, ça n’aura été qu’un bel effort et une belle fin de semaine, mais il faut plus que ça. C’est des défis comme ceux-là qui nous font grandir », explique-t-il. Il tient à souligner la qualité de ses joueurs, notamment de son gardien de but Olivier Ciarlo : « J’ai deux bons gardiens de but. Ciarlo aujourd’hui était bon, c’est une habitude pour lui [de bien performer]. »

Lorsque questionné sur la raison entourant le long délai avant le premier but, Zachary Bolduc ne trouve pas de raisons précises pour expliquer la situation : « Je ne pourrais pas dire la raison principale, mais je pense qu’on se prépare bien et que le coach nous prépare bien. Je pense qu’il faut seulement s’assurer d’être prêt […]. Je crois que c’est un problème que l’on pourra régler assez facilement. »

Patrick Roy, de son côté, souligne le travail de ses joueurs : « Présentement, je trouve qu’on est bien testé, parce que toutes les équipes de notre division jouent vraiment bien défensivement et c’est pas facile. […] Je pense que les gars y vont au pic et à la pelle et ils font vraiment une belle job. »

Un match anticipé

Les Remparts affronteront le Phoenix de Sherbrooke le 16 novembre prochain au Centre Vidéotron. C’est un match attendu pour plusieurs, puisque les Remparts de Québec, étant les premiers au classement de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), affronteront l’équipe en deuxième place du classement général.

Le joueur des Remparts James Malatesta adopte une approche positive en vue de l’affrontement : « On le savait depuis longtemps que l’on affrontera Sherbrooke mercredi. Tout le monde a hâte à ce match […]. Je pense que si on joue comme on est capable de jouer, on va ressortir avec la victoire. »

Patrick Roy, directeur général et entraîneur-chef des Remparts, mentionne la qualité du travail de ses joueurs sur la patinoire. (Crédit photo : Jessica Poirier-Roy)
L’entraîneur-chef du Drakkar, Jean-François Grégoire, perçoit la défaite de son équipe comme une opportunité d’amélioration. (Crédit photo : Jessica Poirier-Roy)