Exemplaire : Média-école des étudiants en journalisme

Média-école des étudiants en journalisme

La 5G arrive en Beauce !

6 mai 2021 - 19:16

La technologie 5G est déployée à même les tours 4G sur lesquelles on ajoute des antennes hautes fréquences qui relaient le signal. Crédit photo : Sébastien Cayer


Sébastien Agostini-Cayer, Katy Desjardins, William Paquet

Alors que les grandes métropoles mondiales attendent le déploiement prochain de la technologie 5G, les Beaucerons seront parmi les premiers canadiens à pouvoir en bénéficier. Bien que prometteuse dans plusieurs domaines, le plein potentiel de cette nouvelle technologie n’est toutefois pas encore accessible. Tour d’horizon du déploiement de la 5G à Sainte-Marie et Saint Georges de Beauce et des avantages qu’elle représente pour une entreprise québécoise du secteur.

Depuis octobre 2020, la compagnie de télécommunications Telus a commencé à modifier ses infrastructures existantes à Sainte-Marie pour y déployer la technologie 5G. Pour Gaétan Vachon, maire de Sainte-Marie, le déploiement de la 5G le long du corridor de l’autoroute de la Beauce permettra une meilleure connectivité même si beaucoup de téléphones mobiles ne sont pas encore compatibles avec cette nouvelle technologie.

« Le déploiement se fera où sont nos grandes tours pour aller chercher les artères principales et permettre aux infrastructures d’aller chercher le plus d’achalandage possible, là où se concentre la majorité de la population. » – Gaétan Vachon

Toutefois, même si le réseau 5G sera à terme plus performant et plus accessible, la facture des investissements ne devrait pas être absorbée par les Beaucerons.

« L’abonnement que le client a présentement, cela va demeurer sensiblement le même prix. Ce sont des mises à niveau que les compagnies n’ont pas le choix de faire pour rester compétitives. » – Gaétan Vachon

Monsieur Vachon explique pourquoi la municipalité de Sainte-Marie a été sélectionnée pour ce déploiement mai aussi comment ces gros investissements ne font pas nécessairement le bonheur de tous les citoyens :

La ville de Saint-Georges souvent favorisée

Pour Thomas Veilleux, directeur du service informatique pour la ville de Saint-Georges de Beauce, le déploiement de la 5G dans sa municipalité est effectivement une raison d’être enthousiaste. Toutefois, il précise que l’augmentation significative en puissance de fréquence qu’offre la technologie 5G n’est pas encore disponible. Le signal 5G qui est actuellement offert est d’environ la même capacité que le LTE/4G explique ce spécialiste : 

« La 5G va pouvoir s’améliorer lorsque Industrie Canada va mettre en enchère les bandes de fréquences offrant le maximum de la capacité du 5G. Ces enchères doivent se faire au mois d’avril de cette année. C’est à ce moment qu’on verra une augmentation significative de la 5G. » – Thomas Veilleux

Une fois les bandes de fréquence disponibles pour les consommateurs, la 5G permettra une plus grande capacité de chargement ainsi que des échanges de données plus volumineux. Bien qu’on lui attribue habituellement des bienfaits dans des domaines de pointes comme la télémédecine et les voitures autonomes, un exemple concret d’innovation que permettra la 5G en Beauce pourrait s’appliquer aux agriculteurs.

« Concrètement, la 5G devrait permettre aux agriculteurs d’avoir des systèmes automatisés, par exemple un tracteur qui fait les semences sans qu’un pilote soit à l’intérieur. Tout sera fait en télémétrie. » – Thomas Veilleux

Pour expliquer le déploiement de la 5G spécifiquement en Beauce et non dans d’autres villes, monsieur Veilleux précise que la compagnie Telus a identifié sept municipalités clés sur le territoire québécois. Un des dénominateurs communs des municipalités sélectionnées est l’accessibilité des installations et la possibilité de mettre les infrastructures à jour.

« Saint-Georges a toujours été favorisée pour le déploiement de nouvelles technologies : pour la fibre optique, le LTE et maintenant la 5G. Ça leur permet de faire un projet pilote dans un endroit qui est assez grand pour faire l’usage de la technologie et assez petit s’il y a des ajustements à faire. » – Thomas Veilleux

Une opportunité d’affaire

L’entreprise Exfo, basée à Québec, développe des solutions et vend des appareils de tests de performance de réseau pour des compagnies de télécommunications. Jean-Luc Labarre, chef de l’information (CIO) chez Exfo, explique que le déploiement de la 5G est d’une grande complexité logistique puisqu’il passe essentiellement par l’installation d’une multitude de petites antennes qui viendront desservir tous les téléphones connectés.

« Tous les tours sont fibrées. C’est-à-dire que lorsqu’une tour reçoit un signal, l’information est envoyée dans le sol par une fibre. Avec le déploiement de la 5G, il y aura une multiplication exponentielle de la densité de fibre par kilomètre carré. C’est tout un casse-tête pour les entrepreneurs. » – Jean-Luc Labarre

Exfo compte plus de 1900 employés dans plus de 25 pays. Crédit photo : Sébastien Cayer

Exfo compte bien tirer son épingle du jeu lors du déploiement de la 5G, mais également pour l’entretien des réseaux et infrastructures une fois le réseau implanté. La technologie d’Exfo permettra aux entreprises de télécommunication de tester leurs installations, mais aussi de monitorer les systèmes afin de diagnostiquer un bris et y remédier le plus rapidement possible.

« Pour Exfo, c’est une très grosse opportunité d’affaires. Il y aura beaucoup de défi dans le déploiement et nous serons impliqués dans l’accompagnement des grosses compagnies de télécommunications comme Vidéotron, Telus, mais aussi à l’international. Une fois déployé, ce seront aussi nos équipements qui seront utilisés pour gérer l’entretien et les bris. » – Jean-Luc Labarre